dimanche 12 mai 2013

Un pistolet imprimé en 3D

Fabriquer un pistolet avec une imprimante 3D

Le coup de feu du premier pistolet fabriqué avec une imprimante 3D a été tiré avec succès, déclenchant une vague de critiques concernant les avertissements de sécurité. Le pistolet, surnommé le Libérateur, a été conçu par une entreprise basée au Texas dirigée par un étudiant en droit de 25 ans nommé Cody Wilson.
pistolet, imprimante 3d, cody wilson, texas, abs, calibre, liberateur

Un an d'études a été nécessaire pour concevoir ce pistolet

Il a fallu à l'entreprise de Cody Wilson un an pour concevoir et créer le pistolet, qui a été assemblé à partir de plusieurs éléments imprimés avec une imprimante 3D. Toutes les parties de l'arme ont été faites de plastique type ABS, sauf pour le percuteur, qui était un clou en métal ordinaire. Le calibre du pistolet est du .380 et peut être utilisé plusieurs fois avant que le canon se dégrade. Ce n'est pas un problème, il faut juste en imprimer un autre.

Les essais du pistolet 3D

Le libérateur a été testé à plusieurs reprises, sans aucune blessure à son porteur, comme on le voit dans la vidéo (Tir du pistolet 3D). Toutefois, les experts insistent sur le fait que des armes à feu comme ce pistolet imprimé en 3D peuvent être très dangereuses et peuvent gravement blesser celui qui s'en sert, car le plastique utilisé (ABS) ne supportera pas longtemps la pression balistique induite au pistolet fabriqué avec une imprimante 3D.

La fiabilité du pistolet fait avec une imprimante 3D

Les militants anti-armes ont critiqué le projet, avertissant que cette technologie peut avoir des conséquences mortelles si elle tombe dans de mauvaises mains. Les armes imprimés en 3D ne sont pas encore aussi fiables que les armes ordinaires, ceci sera amené à changer avec les progrès futurs de la technologie d'impression 3D. Cela signifie que les criminels seront de plus en plus intéressés par ces armes peu difficiles à se procurer.

L'Etat et l'autorisation de ce pistolet fabriqué avec une imprimante 3D

Wilson soutient que la décision de rendre les plans disponibles était basée sur la liberté individuelle. Il envisage dans un avenir proche que les gens aient accès gratuitement à des plans pour toutes sortes d'objets, un monde dans lequel la technologie offrira aux gens ce qu'ils veulent, libre de toute ingérence politique. Il reconnait que sa conception des armes à feu fabriquées avec une imprimante 3D pourrait être utilisé pour nuire aux gens, Wilson insiste sur le fait que c'est l'objectif d'une arme est de causer des dégâts, que ce soit pour se défendre ou autres, mais cela n'empêcherait pas de l'interdire.

jeudi 9 mai 2013

Imprimante 3D, fabriquer un pistolet

Un pistolet créé avec une imprimante 3D

Utiliser une imprimante 3D pour fabriquer une arme



Il y a quelques jours nous vous rapportions les premières images d'un pistolet en plastique fabriqué avec une imprimante 3D qui en était à la phase d'essai. Depuis les tests d'essais sont réussis et les plans du pistolet sont opérationnels, une affaire considéré comme libératrice pour beaucoup d'américains, plus de 100.000 personnes ont téléchargé les instructions et les plans de cet arme fabriqué avec une imprimante 3D. Pendant ce temps, un sénateur californien est déjà en train de rédiger un projet de loi pour interdire la fabrication d'armes à l'aide d'une imprimante 3D en Californie.

Fabriquer un pistolet avec une imprimante 3D

Un plan pour fabriquer un pistolet sur une imprimante 3D grand public

Le schéma du pistolet 3D qui est compatible avec de nombreuses imprimantes 3D, est disponible  n'est plus disponible sur le site officiel defcad.com (le gourvernement à stoppé l'accès au public au plan de fabrication de l'arme il y a quelques heures) au format CAD, ce prototype libérateur est appelé Forbes. Les créateurs ont été surpris par la popularité des schémas au long de cette semaine. Le sénateur Leland Yee de l'état de Californie, quant à lui, a également été surpris, mais sa surprise a pris une tournure différente, l'incitant à entamer la rédaction d'un projet de loi qui interdirait les armes fabriquées à l'aide d'une imprimante 3D dans tout l'état car les préoccupations au sujet de ces pistolets fabriqués par impression 3D seraient trop difficiles à contenir et à tenir à l'écart des mains des criminels.

Les armes fabriquées par une imprimante 3D, un danger potentiel


Maintenant, il est important de rappeler que 100.000 personnes qui ont déjà téléchargé ces plans de pistolet 3D risquent de les fabriquer avec leur propre imprimante 3D. Beaucoup, sans doute, sont tout simplement curieux, intéressés seulement par la conception physique de cette arme à feu fonctionnelle. Certains cherchent juste à se procurer de nouveaux schémas d'objets à fabriquer et d'autres sont aussi curieux de savoir comment le plastique peut absorber la chaleur dégagée par les tirs successifs de plusieurs balles avec cette arme fabriquée avec une imprimante 3D, en deux mots : quelles techniques de fabrication ont rendu possible la possibilité de fabriquer un pistolet à feu avec une imprimante 3D de salon.

Le téléchargement des plans du pistolet pour imprimante 3D

Téléchargement du schéma du pistolet fabriqué en impression 3D

Les téléchargements ne devraient pas inquiéter autant tant que ça aux USA particulièrement où les armes à feu sont relativement faciles à se procurer. Les commerçants même professionnels aux USA sont peu regardant quant aux antécédents des acheteurs. Il n'est pas difficile d'obtenir une arme à feu, et d'en fabriquer une à l'aide d'une imprimante 3D n'est pas vraiment le meilleur moyen.

Un accès aux armes à feu par imprimante 3D pour tout le monde ?

Cela dit, au long terme, les citoyens ne devraient pas avoir accès si facilement à la fabrication d'une arme à feu d'autant plus en utilisant un plan libre d'accès et de modification à leur domicile. Aujourd'hui quelqu'un qui écrit un article sur les armes et le moyen d'en fabriquer pourrait passer dans 99% des cas pour un terroriste anarchiste ou je ne sais quoi, mais cette arme en plastique à la fabrication originale ... passe ici comme une idée originale, il n'en est pas moins que cette réalisation reste une arme à feu pouvant entrainer de lourds dégâts et des accidents mortels.

Des armes à feu désormais à la portée des possesseurs d'imprimante 3D

Comme la plupart d'entre vous, j'ai une position sur la législation sur les armes et que déjà dans le monde se produisent assez de meurtres et autres crimes, il ne faut rajouter un nouvel outil "super" accessible à qui veut bien se donner le temps de le fabriquer pour arriver à ses fins les plus sombres.

Fabrication de pistolet avec une imprimante 3D facile

Une arme 3D fabriquée illégalement en France

Je n'ai pas été dans une famille de chasseurs, mais j'ai eu l'occasion de participer à quelques séances de chasse en forêt. J'ai des amis et de la famille qui sont propriétaires d'armes à feu, mais celles-ci ne sont pas faites par une imprimante 3D ! Je ne suis pas un fan de chasse mais si les gens aiment dépenser leur fric dans des armes pour aller tuer un sanglier qui doit être payé et ensuite partagé en 15, non merci. Après aller fabriquer son arme de petit calibre (genre 6mm, ou 22LR) avec une imprimante 3D pour aller tirer dans des cannettes c'est autre chose. L'important c'est de respecter les autres, et d'être responsable, cette responsabilité inclut d'être responsable de toutes les armes que l'on possède, particulièrement les armes fabriquées à l'aide d'une imprimante 3D dont vous aurez trouvé les plans à télécharger sur internet.

L'interdiction des armes fabriquées par une imprimante 3D

Cette interdiction signifie que les états ne jugent pas les individus assez responsables pour les autoriser à posséder ou fabriquer un pistolet avec une imprimante 3D. Donc oui, je crois que les gens devraient avoir la liberté de posséder des armes. Je crois aussi que la liberté ne va pas sans responsabilités à l'égard de vos concitoyens, et qu'il devrait y avoir des conséquences lorsque cette liberté se trouve abusée. En espérant que cette position n'est pas devenue trop controversée en ces temps troublés...

Partagez cette page pour faire circuler le message

Laissez nous un avis pour nous faire par de votre point de vue, partagez cet article à vos proches et amis pour faire circuler le message et anticiper l'évolution d'un réel danger concernant la fabrication de cette arme à feu à domicile avec une imprimante 3D.

jeudi 25 avril 2013

Une nouvelle imprimante 3D couleur

L'impression en 3D et en couleur !

Aujourd'hui, je suis tombé sur un communiqué de presse de 3D Systems dans lequel ils annoncent leurs imprimantes 3D en couleur nouvelle génération. Cela à l'air intéressant, et vaut un coup d'oeil.

3D Systems créé une imprimante 3D couleur haute définition

La société 3D Systems a annoncé que depuis hier sa nouvelle série ProJet X60 est disponible. Cette série d'imprimantes est (comme le prétend 3D Systems) capable d'imprimer 90% des couleurs disponibles dans Adobe Photoshop en utilisant des matériaux VisiJetPXL (leur nouveau matériau composite de la gamme premium). La nouvelle gamme ProJet est construite sur la base d'une plateforme déjà éprouvée : ZPrinter qui vient de l'ancien ZCorp et a été la première imprimante 3D couleur disponible dans la série.
imprimante 3d, couleur, chateau, achat

Toute une gamme d'imprimantes 3D


Les six modèles disponibles sont les suivants :

  • ProJet 160 : taille compacte, l'impression monochrome la plus abordable;
  • ProJet taille 260C : imprimante compacte et la moins chère des 3D couleur;
  • ProJet 360 : taille moyenne, impression monochrome, prix raisonnable;
  • ProJet 460Plus : taille moyenne, impression 3D couleur de haute qualité;
  • ProJet 660Pro : grand format, impression en couleur de qualité supérieure;
  • ProJet 860Pro : super grand format, impression en couleur de qualité supérieure.

Consultez leur film promo pour quelques exemples d'impression et quelques infos supplémentaires

samedi 20 avril 2013

Gigabot, Imprimante 3D à Paris

1/ Les imprimantes 3D pas chères

Les imprimantes 3D sont de plus en plus chères, mais ces imprimantes à bas prix ont un volume limité. Il n'y a pas d'option bon marché pour les imprimantes 3D grand format pour le moment. Mais il pourrait bien en avoir si un projet équilibré venait à voir le jour.

2/ Les imprimantes 3D pas chères à Paris

Voici la Gigabot, une imprimante 3D grand format à partir de rien : ce projet a été lancé en un week-end. La Gigabot a un volume de construction de 600mm x 600mm x 600mm qui est sans précédent parmi les imprimantes 3D de bureau grand public. Ce n'est pas ce qu'il y a de mieux, mais ce volume de construction 600mm est plus que suffisant pour la plupart des projets personnels.

3/ Les imprimantes 3D pas chères à Paris et sa région

C'est pas cher pour la taille, mais la Gigabot va encore vous coûter une somme rondelette si vous décidez d'acheter le pack complet. Pour 2000€, vous pouvez obtenir tout ce dont vous avez besoin pour construire la Gigabot, y compris le châssis, moteurs et l'extrudeuse. Si vous avez déjà des composants électroniques qui traînent, vous pouvez obtenir seulement le cadre pour 1700€. Si vous ne voulez pas faire face à la construction de la machine, vous pouvez l'avoir pré-assemblé pour 3400€.

4/ Les imprimantes 3D pas chères à Paris et sa banlieue

Comme la plupart des autres projets d'imprimantes 3D à installation rapide, il semble que la Gigabot va obtenir le financement nécessaire pour pouvoir voir le jour prochainement. L'équipe ne demande que 30k€ et ils ont soulevé 75% de cette somme en moins d'une journée. Il a encore 59 jours pour aboutir.